Un forum convivial reservé aux fans de pokemon!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelda:Lélu des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dark-Link
Admin
Admin


Messages : 186
Points : 372
Réputation : 10
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 18

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 0

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Mer 25 Aoû - 9:46

/!\Attention/!\

après ne pas avoir poster la suite un bon moment (même si je part demain en angleterre)
je vais poster la suite de mon histoire pour tout mes petit lecteur qui on beaycoup envi de savoir la suite dee mon histoire ^^


Chapitre 6 : La rencontre

Les murs étaient de pierres blanches. Les fenêtres étaient cachées par de grands rideaux rouges. Il avançait vers Zelda. Elle était de dos, parlant avec Link. Il le montra alors du doigt. La princesse se retourna. Elle avait des yeux rouges. En le voyant, elle chuta en se tenant la gorge. Sa main laissait passer des gouttes de sang. Elle la leva lentement dans sa direction, dévoilant une blessure profonde.
- "Pourquoi ?"
Darklink se réveilla en sursaut. Le rêve avait semblé si réel ! Il revoyait Zelda avec sa blessure au cou. Il revoyait son bras tendu vers lui. Il revoyait Zelda crier "Pourquoi ?". C'est à ce moment-là que Link fit éruption dans la pièce.
- Debout flemmard ! Tu as une longue journée aujourd'hui !
Darklink répondit par un grognement qui voulait tout et rien dire à la fois.
- Qu'est-ce qu'il y a ? Tu as fait un mauvais rêve ?
- Non... Rien... Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui ? Pourquoi une longue journée ?
- Tu dois aller au château. Zelda veut voir son sauveur.
Il y eut un long silence.
- Euh... franchement, si c'est une blague, elle n'est pas drôle.
- Non, ce n'est pas une blague alors debout ! Un messager de la famille royale vient de m'apporter un message de la princesse Zelda.
Il sortit un bout de parchemin, qu'il déplia et lut à haute voix :
- "Cher Link", ça, c'est moi, ajouta-t-il avec une pointe d'ironie dans la voix.
"Suite à l'incident de la nuit dernière, j'aimerais que tu retrouves l'homme qui m'a sauvée", ça, c'est toi, "et que tu découvres comment ces monstres ont pu arriver dans le château", ça, on verra plus tard. Après la lettre est longue alors tu la liras tout seul.
- Elle est jolie ton histoire, mais tu oublies un léger détail... Tu l'as dit toi-même : depuis l'attaque du village Kokiri, les ombres sont les ennemis numéro un du royaume. Alors tu crois que les gardes vont me laisser passer tranquillement, en me disant "bonjour monsieur" en me voyant ? Non. Ils vont dégainer leurs lances et... (Il marqua un temps d'arrêt, et un léger sourire apparut sur ses lèvres) et je vais faire une tuerie.
- Si ce n'est que ça je peux prévenir la princesse pour que les gardes ne t'attaquent pas.
- Non je n'irai pas, un point c'est tout...
Une demi-heure plus tard...
- Comment ai-je pu me laisser convaincre ?
Ils marchaient en effet tous les deux en direction du château.
- Dis-toi que c'est pour relever un peu le niveau de la condition des ombres sur Hyrule...
- Tu sais que, un jour, tu me payeras ça ?
- Je sais. Mais tu l'as dit toi-même : un jour, et donc pas aujourd'hui.
Arrivés devant la grille, qui devait rester ouverte le temps de la réparer, Link alla prévenir Zelda de l'identité de celui qui l'avait sauvée, pendant que Darklink patientait, à moitié caché près de la grille. Il voyait Link traversant la cour et rentrer dans le château. Les gardes lui serraient la main, ou lui tapaient amicalement l'épaule. Est-ce qu'un jour lui aussi aurait droit à un accueil comme ça ? Où même l'indifférence lui suffirait... Puisqu'il était obligé de rester sur Hyrule... Mais non. Il était obligé de rester caché, en attendant son reflet. Il poussa un soupir, puis vit Link revenir dans la cour et montrer un parchemin aux gardes. Il lui fit le signe d'approcher. Darklink rentra timidement dans la cour en baissant la tête, tout en surveillant du coin de l'oeil les armes des gardes. Ces derniers étaient crispés et Darklink était sûr qu'ils devaient se retenir très fortement pour ne pas l'attaquer. Il sourit alors et prit un air décontracté, par pur esprit de contradiction. Il entra ainsi dans le château, sous l'oeil malveillant des gardes. Le château était immense et Darklink dut suivre Link à la trace pour ne pas se perdre. Après quelques minutes de marche, ils s'arrêtèrent devant une grande double porte.
- C'est la salle de réunion. Zelda t'y attend.
- Je t'ai déjà dit que c'était une très mauvaise idée ?
- Une bonne dizaine de fois au moins. Maintenant rentre.
- Il y a beaucoup de gardes dans la pièce ?
- Mais non voyons... Tu penses bien que le roi va laisser sa fille seule dans une pièce avec une ombre armée d'une épée...
Link commença à ouvrir la porte.
- Maintenant tu vas rentrer, elle va te remercier, sûrement te récompenser, tu diras merci et voilà. De toute façon, je serai à côté de toi au cas où.
- Au cas où quoi ?
La porte ouverte, Link pénétra dans la pièce suivi par Darklink. La salle était assez vaste, les murs étaient de pierres blanches et les fenêtres étaient cachées par de grands rideaux rouges. Zelda était au fond de la pièce, entourée de quelques gardes.
- Link... cette fois j'en suis sûr... C'est une vraie mauvaise idée, chuchota Darklink à son compagnon.
- Majesté, je vous présente Darklink, dit Link sans faire attention à son ombre. C'est lui qui vous a sauvée la nuit dernière.
Les gardes à côté de Zelda parurent extrêmement tendus lors de l'arrivée de Darklink. Zelda le vit et les congédia, contre leur gré, pour éviter un incident.
- Alors c'est toi qui m'as sauvée ? Je te remercie du fond du coeur.
Tout en parlant, elle s'approchait. Mais il se passait quelque chose d'étrange dans l'esprit de Darklink : un voile mental était apparu et il empêchait son cerveau de fonctionner. Darklink le sentait. Et il s'alarmait. Il savait ce que cela voulait dire : quelqu'un tentait de prendre le contrôle de ses mouvements. Sa respiration était saccadée. Plus Zelda approchait et plus ce voile s'étendait. Il ouvrit la bouche pour crier, mais il ne sortit qu'un chuchotement :
- Link !
Ce dernier, l'entendant, se retourna et vit Darklink accroupi, se tenant la tête. Ses yeux brillaient d'une forte lumière rouge...

Chapitre 7 : Contact

Instinctivement, Link dégaina son épée et fit le signe à Zelda de reculer. Darklink tremblait de tous ses membres. Il voulait lutter contre l'emprise, mais il ne faisait que retarder l'inéluctable. Il voulait s'enfuir, mais ses jambes n'obéissaient plus. Il voulait se forcer à rester immobile, mais, inconsciemment, sa main sortait son épée de son fourreau. Dans un ultime effort, il réussit à lâcher l'épée. Mais à ce moment-là, les doubles portes s'ouvrirent et un homme surgit. Il tendait la main vers Darklink, et était entouré d'une sorte d'aura rouge.
- Que ton âme abandonne ton corps, que ton esprit soit mien, que ta liberté ne soit plus, et qu'à mes ordres tu obéisses.
Le sang de Link ne fit qu'un tour lorsqu'il reconnut l'homme.
- Ganondorf ! Comment est-ce possible ?
- Tu es trop curieux jeune sot. Darklink, tue-les.
Sans attendre, Link bondit vers Ganondorf et donna un coup d'épée. Un bruit de métal se fit entendre et Link s'aperçut qu'il n'avait pas touché Ganondorf, mais l'épée de Darklink qui s'était interposée.
- Non ! Darklink, réveille-toi !
Pour réponse, Darklink fendit l'air avec son épée et la dirigea vers la tête de Link, qui esquiva en se baissant au dernier moment.
- Tu ne te souviens pas ? Si tu me tues, tu mourras aussi ! Et si je te tue, je mourrai ! Souviens-toi !
Link effectua une attaque tournoyante, esquivée par Darklink grâce à une roulade arrière. Ce dernier revint à la charge, mais Link fit un bond sur le côté.
"Je dois juste le neutraliser. Ganondorf est occupé à le contrôler donc si j'arrive à le blesser, le sort sera sûrement levé. Mais comment faire pour qu'il me laisse quelques secondes de répit ?"
La réponse lui vint aussi rapidement que la question. Il enchaîna rapidement plusieurs mouvements avec son épée, et cria :
- Amour de Nayru !
Aussitôt un cristal bleu entoura Link. Cette aura protectrice allait lui permettre d'approcher Ganondorf sans se faire attaquer par Darklink. C'était une bonne idée... C'est en tout cas ce que Link pensait avant que Darklink ouvre sa main et crie :
- Rage de Nervi !
Au début, Link ne remarqua rien de particulier, puis, soudain, des lames noires apparurent autour de lui. Il était maintenant au centre d'une sphère d'épées sombres. Darklink referma alors sa main et les lames foncèrent vers Link. Les premières rebondissaient contre le sort protecteur. Puis, petit à petit, épée après épée, Link vit apparaître une fissure dans le cristal, et son coeur s'accéléra. Plus les épées frappaient le bouclier magique, plus ce dernier se fissurait.
Puis il explosa.
- Feu de Din !
Link fut soudain entouré d'une bulle de feu, qui fit disparaître les quelques lames qui restaient. La barrière de flammes s'étendait et Darklink, qui reculait pour ne pas être carbonisé, se retrouva dos au mur devant ce danger. Toute fuite était impossible.
- Lumière de Sapitia !
Un rayon de lumière apparut alors, frappa Darklink... qui disparut dans une explosion de lumière. Le rayon traversa ensuite le sort de feu de Link et il y eut une nouvelle explosion et Darklink réapparut. Link arrêta le sort et enchaîna :
- Vent de Farore !
Ce fut alors au tour de Link de disparaître. Quelques secondes s'écoulèrent, pendant lesquelles Link n'était toujours pas visible. Soudain, les portes de la salle s'ouvrirent et Link réapparut, et planta son épée dans la jambe de Ganondorf, qui était placé à côté de la porte, qui chuta lourdement sur le sol. Il pointa alors du doigt Zelda.
- Elle !
Darklink se tourna alors vers Zelda, plongea vers elle et planta son épée dans sa gorge. Elle tomba sur le sol, sous les cris de Link. Elle leva la tête vers Darklink et prononça un mot à peine audible :
- Pourquoi ?
C'est alors que Darklink se rappela de tout, comme si un verrou dans son esprit venait de sauter. Il se souvint de son rêve, de l'attaque des effrois, de la cabane de Link, de l'attaque des ombres... Il s'était fait manipuler. Il sentait la rage monter en lui. Des larmes coulaient sur ses joues. Il se tourna vers Ganondorf et se mit à courir vers lui, son épée pointée en avant. Le sorcier ricana.
- Pathétique petite ombre...
Il leva la main vers Darklink et envoya une boule d'énergie vers lui, qui la reçu de plein fouet. Sous l'effet du choc, il fut projeté à travers la salle et atterrit entre Zelda et Link, venu vérifier l'état de santé de la princesse.
- Héros du temps, élu des ombres et princesse d'Hyrule, vous ne vous trouverez plus jamais sur mon chemin... Trans Umbrae !
Les trois héros furent alors transportés vers l'inconnu dans un tourbillon de lumière...


voila c'est tout pour l'instant

_________________
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Le staff de pokemoniwa vous demande d'etre actif sur le forum^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célosia
Champion d'arène
Champion d'arène


Messages : 340
Points : 433
Réputation : 13
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 19
Localisation : A Oliville, où je déjeune avec Jasmine

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 0

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Mer 25 Aoû - 14:02

Tu fait direct a l ordi ou alors tu recopie ce que tu as déjà écrit a la main?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark-Link
Admin
Admin


Messages : 186
Points : 372
Réputation : 10
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 18

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 0

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Mer 25 Aoû - 14:18

je l'ai déjà fait sur mon ordi et donc je recopie

voila la suite



Chapitre 8 : Bienvenue sur Umbrae

Darklink ouvrit les yeux. Il regarda autour de lui et sentit sa joie monter : il était revenu chez lui ! Il voyait en effet la plaine d'Umbrae. Mais son euphorie fut de courte durée : il remarqua deux choses qui le firent paniquer. Tout d'abord, il s'aperçut que Link et Zelda étaient aussi présents. Ensuite, c'était le jour. Normalement, le jour, les ombres dormaient et étaient en sécurité chez elles : les villages étaient fermés et isolés de tout. La raison était simple : des monstres envahissaient la plaine dès le lever du soleil. Darklink vit en effet une multitude de créatures au loin qui semblaient chercher quelque chose.
Aussitôt, il s'avança vers la princesse, toujours blessée, fit une croix avec ses mains et murmura :
- Bénédiction de Vitae.
Aussitôt, la blessure se referma lentement et Zelda reprit connaissance. Elle alla crier en voyant l'ombre mais ce dernier lui mit la main devant la bouche en désignant de son autre main la foule de monstres, ce qui la fit taire. Il lança le même sort à Link, qui se réveilla, et prit la parole :
- Princesse... Ce n'est sûrement pas l'endroit, ni le moment, mais je tiens à m'excuser de... de ce qui s'est passé au château... J'aurais dû...
Zelda le coupa :
- Ne t'inquiète pas... Je comprends, tu étais sous l'emprise démoniaque de ce vil sorcier.
- Désolé de mettre fin à cette conversation, bien qu'émouvante, mais on a un problème ! s'écria Link.
Il pointa du doigt la horde de monstres qui les avaient repérés, et qui courraient vers eux.
- Darklink, tu pourrais me dire ce que c'est ces choses ? Je n'en ai jamais vues...
- Ce sont des Draconi. On ne pouvait pas tomber sur de pires monstres... Leur peau est extrêmement résistante, ce qui rend toute attaque physique inutile. Lorsqu'ils se sentent en danger, ils utilisent leurs ailes pour trouver refuge dans les hauteurs, mais ils n'aiment pas trop les utiliser... Ils préfèrent marcher... Et ils ont aussi un bec extrêmement acéré.
- Donc, il faut les attaquer avec de la magie, c'est ça ?
- C'est ça.
Les monstres n'étaient plus qu'à quelques mètres, quand Link utilisa le feu de Din. Une sphère de feu sortit alors de ses mains, et grossissait, brûlant les premiers monstres. Mais les autres, sentant le danger, déployèrent leurs ailes et s'envolèrent trop haut pour que le sort ne les touche.
- Rage de Nervi !
Darklink avait lancé le sort au moment où Link arrêta le sien. Des lames magiques transpercèrent les monstres. Mais un des monstres évita les lames et plongea en direction de la princesse. Darklink le remarqua.
- Ombre d'Animi !
Aussitôt, un double de Darklink jaillit de son corps initial et s'interposa entre Zelda et le draconus, pendant que le vrai Darklink plongea en direction de la princesse pour la mettre en sécurité. La fausse ombre fut transpercée par la créature, ce qui provoqua une explosion sombre qui pulvérisa la bête.
Malgré le courage des deux héros, les draconi venaient en nombre et le combat s'éternisait. Petit à petit, Link et Darklink s'épuisaient, et leurs sorts devenaient de moins en moins puissants, tandis que les monstres s'acharnaient toujours plus. Cherchant des solutions, Link eut soudain une idée :
- Darklink ! Tu ne peux pas nous téléporter, comme tu l'as fait dans le château ?
- Il faut que je voie où aller pour pouvoir le faire.
- Que tu voies ?
- C'est le jour ! Les ombres n'y voient quasiment pas le jour ! Je te l'ai déjà dit ! Je ne distingue que des silhouettes...
- Et tu es obligé de voir ?
- Tu veux vraiment que je nous téléporte dans un mur ?
- Tu peux essayer non ? On a plus de solutions, je suis trop fatigué pour continuer... Essaye, on verra bien !
- Si tu le dis...
Sur ces mots, Darklink prit les mains de Link et de Zelda et cria :
- Lumière de Sapitia !
Link ne sentait plus rien, comme s'il flottait dans l'air. Il filait à une allure folle dans la plaine.





Chapitre 9 : Le temple des ténèbres

Quelques minutes suffirent au groupe pour semer les draconi. Ils avaient trouvé une solution à l'aveuglement de Darklink : il suffisait qu'il leur décrive l'endroit où aller, et ils le guidaient. Grâce à cette technique, le voyage se passa parfaitement bien. Ils se rendirent ainsi dans un immense temple sombre.
- Je vous présente le temple des ténèbres.
- C'est chez toi ?
- Non... Je n'ai pas de "chez moi". Je n'aime pas être obligé de rester à un même endroit... J'aime bien bouger... Mais c'est ici où je viens me réfugier quand j'ai besoin de repos. Le temple accueille les voyageurs égarés. Des chambres ont été aménagées. Vous pourrez rester là le temps que l'on trouve comment vous ramener chez vous. Pour l'instant, il ne vaut mieux pas que vous vous montriez... Les ombres ne sont pas habituées à voir leur reflet en face d'elles... Venez, je vais vous faire faire la visite.
Ils entrèrent dans le temple et virent une grande salle dotée de cinq statues très détaillées de femmes.
- Ces statues représentent les cinq déesses qui ont créé notre monde. Certaines de nos déesses ressemblent aux vôtres, comme vous pouvez le remarquer. Celle tout à gauche, c'est Vitae, déesse de la vie. Ensuite il y a Sapitia, déesse de la sagesse, Animi, déesse du courage, Nervi, déesse de la force et Necis, déesse de la mort.
- C'est pour cette raison que nous n'avons pas la même magie ? Les ombres n'invoquent pas les mêmes dieux...
- Exactement. Bon on commence la visite ? A droite, c'est l'aile est : "l'aile de la vie", c'est là où il y a les chambres, les cuisines, etc. Des moines ombres viennent tous les jours pour aider ceux qui en ont besoin, et amener de la nourriture et tout ce que les "locataires" ont besoin.
- Il n'y a pas de risque qu'ils nous attaquent ?
- Non. Les moines sont pacifiques et aident tous ceux qui sont dans le besoin. On a déjà vu divers monstres et divers peuples dans ce temple. Par contre, l'utilisation d'armes est formellement interdite dans le temple, sauf pour les sacrifices aux déesses. Ensuite, la porte devant, c'est le sanctuaire. C'est là où se passent les prières, sacrifices et offrandes. Enfin, la porte à droite, c'est le "Couloir du Destin". Il n'y a rien d'intéressant, juste une impasse avec une inscription au bout d'un long couloir.
- Et quelle est cette inscription ? Et qu'est-ce qu'elle signifie ?
- C'est l'un des trois plus grands mystères d'Umbrae : la signification de cette gravure. Le deuxième est le mystère d'une soi-disant sixième déesse, qui serait une déesse déchue... Mais je n'y crois pas trop...
- Et le troisième plus grand mystère ?
- C'est l'explication d'un phénomène surnaturel qui se produit tous les jours : pourquoi les tuniques raccourcissent quand elles sont propres ?
Link, surpris par la réponse, éclata de rire, suivi par Darklink. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus ri, et c'était comme s'il retrouvait cette sensation de bonheur.
Soudain, une sphère argentée se mit à briller intensément dans la poche de Darklink.
- Installez-vous dans l'aile de la vie, je reviens.
Sur ce, il s'en alla précipitamment. Link tenta de lire ses pensées, mais il échoua, comme si Darklink avait dressé une barrière invisible dans son esprit. Intrigué, il le suivit discrètement, en faisant signe à Zelda de le suivre. Ils virent l'ombre à l'extérieur, la sphère brillante dans la main. Ils se cachèrent derrière des buissons pour l'espionner. Darklink parlait à la boule scintillante :
- Non... ça va prendre un peu plus de temps que prévu... On a tous été transportés sur Umbrae...
- Tous ?
- Il y a aussi la princesse Zelda...
- Cela risque de poser problème... Débrouille-toi comme tu veux, mais tu dois réussir ta mission... Dois-je te rappeler qui tu es ? Dois-je te rappeler ta mission ? Tu es l'Elu... L'Elu des ombres, et tu dois continuer la mission des autres Elus avant toi. C'est primordial.
- Je le sais bien... Mais puisqu'il me fait confiance, pourquoi ne pas aller avec lui chercher la troisième clé ? Je pourrais prendre la sienne en temps voulu...
- C'est une possibilité... Je te l'ai dit, tu as carte blanche... Même si je te conseillais d'utiliser une méthode plus... brutale. Je sais que tu meurs d'envie de te venger pour toutes ces années passées... N'oublie pas que le futur est un passé répété... Mais c'est toi l'élu... Débrouille-toi comme tu veux, tant que cela te permet de retrouver la troisième clef.
- Je le ferai. Et en ce qui consterne la Déliation ?
- Son esprit est plus fort que prévu... Nous continuons d'essayer.
- Bien. Potesta et laus pro Maître.
- Potesta et laus pro, jeune Elu. Et, au fait, nous avons détecté certaines présences à quelques mètres de toi...
La sphère s'éteignit et Darklink se mit à regarder en direction du buisson dans lequel étaient cachés les deux espions...

_________________
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Le staff de pokemoniwa vous demande d'etre actif sur le forum^^.


Dernière édition par Dark-Arceus le Dim 12 Sep - 11:00, édité 1 fois (Raison : ba personne d'autre a poster donc j'édite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dracofeu5010
Dresseur débutant
Dresseur débutant


Messages : 77
Points : 149
Réputation : 8
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Lun 13 Sep - 19:13

coment tu fais pour avoir auten dimagination? en tout cas ses tres reussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark-Link
Admin
Admin


Messages : 186
Points : 372
Réputation : 10
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 18

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 0

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Jeu 14 Oct - 22:55

suite

Chapitre 10 : L'Elu des Ombres

- Je vois qu'entre nous la confiance règne, Link... Princesse...
- Et nous avions raison de te suivre ! Tu nous as trahis !
- Je vois que tu as entendu notre discussion. Mais ne tire pas de conclusions hâtives. Avant que tu ne t'imagines quoi que ce soit, je préfère te dire la vérité. Suivez-moi.
Link et Zelda obéirent, mais Link se tenait prêt à éviter n'importe quel piège qui aurait pu être tendu par son ombre. Ils rejoignirent le temple et se dirigèrent vers la porte menant au Couloir du destin.
Le couloir était éclairé par des torches. Les murs étaient tapissés de peintures montrant diverses personnes avec leur nom en dessous. Chaque portrait était composé de trois parties : le visage d'une ombre, à gauche, le même visage, mais représentant la personne normale, au milieu, et le visage blanc lumineux, à droite. Que pouvaient représenter ces visages ?
- Ce sont les visages des différents Elus qu'il y a eus depuis la création du monde. Tu comprends donc pourquoi ce couloir est si long...
- J'aimerais que tu arrêtes de lire mes pensées...
- Tu réfléchissais tellement fort que même si je n'avais pas voulu, j'aurais quand même entendu ce que tu pensais...
Darklink essaya un sourire, mais Link ne le lui rendit pas. Ils arrivèrent enfin à la fin du couloir. Et, au grand étonnement de Link, c'était son portait qui était peint en dernier, avec celui de Darklink et celui de ce que Link avait défini comme des êtres composés de lumière. Un mur marquait la fin du couloir et un message était gravé dessus :
"Les trois Elus ont les clefs en main,
Pour ouvrir la Porte du destin.
Derrière celle-ci se trouve le Savoir,
La Magie et le Pouvoir."

- Il y a des siècles, les premiers Elus des Ombres ont découvert cette prophétie. Dans leur soif de quête et de savoir, ils ont cherché cette porte. Mais il s'est rapidement avéré qu'ils n'étaient pas les seuls. Nos ennemis, les Lumens, avaient aussi pris connaissance de cette légende.
- Les Lumens ?
- Ce sont nos opposés, des êtres lumineux qui peuvent prendre n'importe quelle forme et faire apparaître des illusions. Ils veulent cette porte pour le pouvoir qu'elle contient. Grâce à ce pouvoir, ils veulent éradiquer les ombres, ce qui vous tuera aussi, pour régner sur les Trois Mondes, Umbrae, Hyrule et Luminis, le monde des Lumens. Et depuis toutes ces années, c'est une course contre la montre contre eux pour récupérer les clefs et trouver la porte.
- Et vous avez localisé la porte ?
- Oui. Pour te dire toute la vérité, je ne suis pas arrivé sur Hyrule par téléportation avec les autres. J'étais là bien avant l'attaque des ombres. Dix ans pour être exact. Et il y a dix ans que tout a commencé pour toi aussi. Il y a dix ans, une fée est venue chez toi. Il y a dix ans, tu es rentré dans l'arbre Mojo pour le guérir. Il y a dix ans, je cherchais une des Trois Clefs. Je pensais que c'était toi qui la possédais, alors je t'ai suivi. Je t'ai vu affronter des monstres horribles pour récolter les pierres sacrées. Et tu es allé dans le temple du temps. Et c'est là que j'ai réalisé mon erreur : tu n'avais pas encore la clef en ta possession. Tu as joué une mélodie, une porte secrète s'est ouverte et avant que j'aie pu t'en empêcher, tu l'as prise.
- Je ne vois pas de quoi tu parles ! Tu dois faire erreur, je n'ai aucune clef !
- Ton épée Link. Les clefs sont les épées des Elus, et la serrure de la porte est le piédestal sur lequel tu as posé les trois pierres. Pour que la porte s'ouvre, il faut enfoncer les trois épées à la place des pierres. Lorsque j'ai vu que tu avais pris l'épée, j'ai voulu te la prendre. Mais le temps que je réagisse, tu avais déjà disparu. Et je ne t'ai plus revu. J'avais échoué. Et je ne savais pas comment rentrer chez moi sans l'aide des sages qui m'avaient fait envoyer sur Hyrule. Alors je suis resté. J'étais caché dans un temple sous-marin où il n'y avait personne, à part des monstres. J'étais désespéré. Mais, sept ans plus tard, tu es revenu. Je t'ai vu dans ce temple qui était devenu ma demeure. Tu avais grandi, tu avais mûri, mais tu étais là. Mais comment te convaincre d'abandonner ton épée ? J'avais pu voir que tu étais généreux, alors je préférais te dire la vérité. Alors je me suis approché, mais avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, tu t'es jeté sur moi et tu m'as frappé. Je me suis défendu, puis je suis parti au milieu du combat pour éviter que l'on ne s'entre-tue. Il me fallait gagner ta confiance, mais je ne savais pas comment faire. Alors je t'ai suivi, cherchant une opportunité pour te prouver que j'étais de ton côté, mais je n'ai jamais réussi. J'ai même assisté à ton combat contre Ganon, sans pouvoir intervenir. Alors j'ai attendu et j'ai continué à t'espionner pendant trois ans. Et il y a eu cet incident avec les ombres, et je t'ai vu en danger. C'était l'occasion rêvée de te montrer que je n'étais pas ton ennemi. La suite tu la connais. Lorsque tu as pu lire dans mes pensées, c'est que j'avais atteint mon objectif. Mais il y a eu un imprévu : Ganondorf a pris possession de moi et m'a forcé à faire ce que je craignais le plus. Lorsque j'ai repris mes esprits, j'étais sûr que tout était fichu... Tu n'allais plus croire en moi... Mais j'ai été surpris par ta réaction positive.
- Mais... Pourquoi ne m'as-tu pas raconté tout cela avant ?
- Je n'ai pas eu le temps ! Dès que tu m'as considéré comme... un ami... Il y a eu cet imprévu...
- Ton histoire semble logique... Mais de toute façon, nous n'avons pas le choix... Tant que nous sommes ici, nous sommes obligés de te faire confiance... Tu m'as dit que des sages pouvaient nous renvoyer chez nous non ? Il suffit de leur demander qu'ils fassent pareil pour nous...
- C'est ce que je contais faire... Restez au temple, je reviens.
Link poussa un soupir en le regardant s'éloigner... Il marcha en direction de la porte quand Zelda l'interpella :
- Link... Que faut-il penser ? Faut-il le croire ?
- Je ne sais pas... Son histoire semble cohérente... Mais pour l'instant, nous n'avons pas le choix. Il faut rester ici et voir comment évoluent les choses. Je vais quand même garder mes armes, au cas où...
- Link...
Elle lui prit le bras.
- Merci.
Ils rentrèrent chacun dans les yeux de l'autre, cherchant un peu de lumière dans ce monde de ténèbres.

Chapitre 11 : Le Mont de la Souffrance

Cela faisait une bonne heure que Darklink était parti. Link réfléchissait dans unes des chambres du temple : l'histoire de Darklink l'avait-elle convaincue ? Ce débat faisait rage dans sa tête. D'un côté, toute l'histoire se tenait : Darklink semblait tout connaître de son aventure. Et il s'était effectivement battu contre lui dans le temple de l'eau, en l'attaquant sans réfléchir, pensant qu'il était un monstre du temple (ce qui, techniquement, était le cas !). Mais d'un autre côté, la voix de la sphère avait dit qu'il avait "carte blanche". Même si l'histoire était vraie, Darklink n'allait-il pas essayer de la tuer par la suite ? La voix de Zelda le tira de sa réflexion.
- Penses-tu que son histoire soit vraie ?
Il releva la tête.
- Je ne sais pas. Mais comme je l'ai dit, nous n'avons pas trop le choix. Mais sûrement que...
Il s'arrêta dans sa phrase.
- Sûrement que quoi ?
Il fit signe à Zelda de se taire, prit son épée et s'avança vers la porte. Il entendait des bruits de pas dans le couloir et des bruits d'ouverture et de fermeture de porte qui se rapprochaient. Puis les pas s'arrêtèrent devant leur chambre :
- C'est moi. Ne m'embroche pas et sors. On a un gros problème. Venez vite.
Link reconnut la voix de Darklink et ouvrit la porte en serrant son épée. Darklink l'attendait, sa tunique tachée de sang au niveau de son épaule.
- Zelda, venez aussi. Vous aurez sûrement un contrôle sur eux. Vite !
Zelda se leva et les rejoignit.
- Lumière de Sapitia !
Et ils filèrent, traversant le temple et les plaines, en direction d'une montagne d'où s'échappait une étrange fumée. La téléportation s'arrêta au pied de la montagne.
- Il faut vite monter. Link je te conseille d'utiliser ton grappin.
- Tu ne peux pas nous téléporter en haut ?
- Je ne peux me déplacer en hauteur grâce à la téléportation.
- Et qu'est-ce qu'il se passe là-haut de si urgent ?
- Je n'ai pas le temps de vous expliquer, tu verras bien assez tôt.
- Non. Je refuse de monter si tu ne nous expliques pas ce qu'il y a.
- Bon... Cette montagne est le Mont de la Souffrance. Les sages habitent dans le village situé au sommet de la montagne. Mais les vôtres attaquent le village !
Il y eut un léger temps de silence, puis Link prit la parole :
- Les "nôtres"... c'est-à-dire des Hyliens ?
- Oui. Apparemment ils sont apparus récemment et menacent de détruire le village.
- Et tu voudrais que je combatte les miens ?
- Que tu les raisonnes, simplement.
- Et qu'est-ce qui prouve qu'il y a effectivement des Hyliens là-haut ?
Comme pour lui répondre, il y eut une explosion et un Hylien tomba de la montagne. Il parvint à s'agripper à une branche et à remonter. Link regarda Darklink, qui paraissait affolé.
- J'avais placé un double au village, comme je l'avais fait pour les Draconi, pour pouvoir venir vous chercher. Mais l'explosion prouve qu'ils l'ont détruit. Je dois y retourner. Link... Je comprends qu'après tout ce que je t'ai caché tu m'en veuilles, mais si tu ne le fais pas pour moi, fais-le au moins pour eux.
Il montra du doigt la fumée sur la montagne. Il sortit ensuite des gants pourvus de griffes de sa tunique, les enfila et gravit la montagne à une vitesse surprenante. Zelda lança un regard à Link qui signifiait "Qu'est-ce que l'on a à perdre ?". Link haussa les épaules et, à contrecoeur, sortit son grappin.

_________________
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Le staff de pokemoniwa vous demande d'etre actif sur le forum^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leviacrok
Dresseur
Dresseur


Messages : 132
Points : 262
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 19
Localisation : Dans la tour de combat de sinnho et de johto en train de gagner des chinois.

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 0

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Mer 17 Nov - 17:16

Toujours fan de zelda c'est ca et skyword (je crois ) sortira bientot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suicune légendaire
Maitre de la ligue
Maitre de la ligue


Messages : 484
Points : 627
Réputation : 1
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 21

Feuille de personnage
Code ami:
Avertissements: 1

MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    Ven 19 Nov - 22:19

c vraiment génial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zelda:Lélu des Ombres    

Revenir en haut Aller en bas
 
Zelda:Lélu des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 3: Piège au Royaume des Ombres
» (Collection) Ombres errantes
» Ombres
» Robert Michel - Hors-Destin - L'Agent des Ombres tome 4
» M-113 Zelda II APC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pokemoniwa :: Espace communautaire :: Fanarts et fanfics. :: Fanfics-
Sauter vers: